Jacques et Vianney Bellanger, toqués de chocolat de père en fils

Posted · Ajouter un commentaire

« Dans nos gènes, il y a la passion pour le chocolat »

Jacques, le père, est un artisan maître chocolatier très inspiré par sa passion. dans sa boutique du Mans, il présente plus de 60 sortes de chocolats qu’il propose non seulement en assortiments mais aussi dans des coffrets cadeaux où tout se mange. même la boîte.

dès l’âge de 14 ans, il a su que la pâtisserie et le chocolat feraient partie de sa vie. il commence son apprentissage, devient commis à la Chocolaterie Béline, au Mans, puis termine sa formation à Paris en 1978. il entame alors une longue série de récompenses qui le mènent jusqu’à la consécration en 1982 : eh oui, le voilà Meilleur Ouvrier de France Pâtissier Confiseur.

en 1998, il devient gérant de cette maison dans laquelle il commença commis : la Chocolaterie Béline au Mans, qui est d’ailleurs sacrée Meilleure Chocolaterie de l’année par le guide Pudlo en 2004. un parcours sans faute en somme.

Vianney, le fils, a grandi dans les ateliers de son père. pendant ses vacances de lycéen, il aidait à l’enrobage, garnissait les ballotins. mais la gourmandise est un vilain défaut, alors il préfère des études d’ingénieur chimiste et passe 4 ans à courir le monde.

et puis un jour, l’évidence : impossible d’échapper au chocolat. ni une, ni deux, en 2008, il démissionne, entre comme Ouvrier Chocolatier à la Chocolaterie Béline devenue Bellanger, obtient son CAP en candidat libre et 2 ans plus tard, devient responsable d’exploitation de la chocolaterie. à force de travail, il a gagné sa place aux côtés de son père.

ouf, tout est rentré dans l’ordre.

et c’est avec bonheur et gourmandise que le père et le fils travaillent aujourd’hui main dans la main. partageant les maîtres-mots exigence, rigueur au quotidien, créativité, ils savent l’un et l’autre que l’excellence s’acquière par synergies : ensemble, ils donnent des impulsions, ils lancent des idées qui sont ensuite discutées et retravaillées dans les ateliers, avec leurs 21 collaborateurs.

leur but : imaginer sans cesse de nouvelles recettes pour toujours étonner les papilles, surprendre par les alliances de goûts, de textures, de formes.

à la base de leurs créations, il y a la recherche des cacaos les plus prestigieux : l’Apurimac 75%, discrètement acide, qui vient du sud du Pérou, le malgache Sambirano 75% aux notes subtiles d’agrumes, les merveilleuses fèves vénézuéliennes Criollo de Chuao, de Puertomar ou de Puertofino. et le voyage continue pour sélectionner les meilleurs ingrédients : le citron de Menton, la vanille de Madagascar, celle du Mexique et de Tahiti, le cassis noir de Bourgogne, le marron de Turin, la noisette du Piémont, la pistache de Sicile, l’amande Marcona, la cannelle du Sri Lanka…

ensuite, ils osent des associations subtiles, complexes, toujours harmonieuses. et les ganaches noires des Caraïbes épousent la banane et les éclats de citron vert, d’autres se marient avec le jasmin et le thé, le praliné s’accoquine avec le gingembre confit, la ganache au lait se mélange à la cannelle tandis que les raisins marinés au Sauternes s’enrobent de chocolat.

si vous n’avez pas le temps de vous rendre dans leur boutique du Mans voir de plus près quoi il retourne, passez donc chez papa sapiens. on saura vous attendrir avec quelques tablettes de chocolat grand cru et un paquet de noisettes chocolatées Bellanger, entre autres… ah oui, et nous on aime les traditions. alors, à Pâques… comment dire… allez, non, on dit rien.

Jacques et Vianney Bellanger, toqués de chocolat de père en fils was last modified: novembre 9th, 2014 by sheenook
  • On aime Jacques et Vianney Bellanger

    toqués de chocolat de père en fils
    « Dans nos gènes, il y a la passion pour le chocolat »

sortir du plein écran
il semblerait que le restaurant
du 24 rue feydeau soit ouvert.