papa sapiens, c’est d’abord un joyeux groupe de six copains venus d’horizons divers : publicité, finance, marketing, design…

Rassemblés par une passion commune : le goût. Et par une même soif des cultures et des savoir-faire qui se cachent derrière.

Alexandra Lepage, la tête chercheuse :

Cette ex-acheteuse dans l’agroalimentaire est la chasseuse de produits du groupe, celle qui s’est investie à temps plein dans l’aventure, courant les régions, passant de longues heures à échanger avec les chefs. De fait, elle pourrait parler de produits des heures durant. Elle cultive aussi le goût des belles cuvées en développant depuis 2012, le Cercle Estates & Wines, club privé en ligne qui distribue les vins du monde du groupe LVMH.

Son produit fétiche : Le foie gras maison papa sapiens sur le pain de Rodolphe Landemaine et le homard de Cinq Degrés Ouest cuisiné au beurre du Ponclet.

Christophe Perruchas, le créateur de liens :

Ce directeur de création à l’enthousiasme communicative est un homme de réseaux… sociaux. En charge, pour Publicis, du budget Renault international intégré, il a par le passé travaillé sur des comptes comme Pampryl, Schweppes, McDonald’s, Casino mais aussi Guerlain ou Mercedes … Cet amoureux des vins qui s’avoue volontiers “hypocondrieu” est chargé du partage des goûts et des cultures papa sapiens via facebook, Twitter, you tube, Pinterest…

Ses produits fétiches : le (loco) lomo ByDehesa et les noisettes chocolatées du Piémont de Bellanger.

Les Sismo, la forme au service du goût :

on ne présente plus les deux designers, Antoine Fenoglio et Frédéric Lecourt, capables de repenser un produit depuis l’emballage jusqu’à l’agencement du point de vente. Ceux qui viennent de signer la scénographie de Frida et moi au Centre Pompidou, la conception de magasins éphémères comme Barons Papillom, ou le design du centre d’innovation de St Gobain Recherche, ont aussi à leur actif une flopée de créations dans l’univers culinaire : le dernier écrin d’un millésime 1995 pour les champagnes Charles Heidsieck, des produits pour le chocolatier Monbana, la petite tasse de comptoir des Cafés Richard, la mandoline professionnelle de DeBuyer, des moulins à poivre pour Peugeot, la gamme de porcelaine Impulse chez Revol…

Leur produit Fétiche : la saucisse sèche aux câpres de Chavassieux

Julien Lepage et Charles-Henri Berbain, les financiers :

Tous deux à la tête d’une société de finance, les deux hommes ne sont jamais les derniers à investir une bonne table. Le goût et les produits artisanaux authentiques comme valeur refuge ? Ils y croient.

Le produit fétiche de Julien : le tartare de boeuf aux pignons d’Alexandre Polmard et les morilles séchées produites par Les Jardins d’Eini. De quoi parfumer son plat favori, la volaille au vin jaune et morilles…

Quant à Charles-Henri, le poulet fermier de Godard et le boeuf séché Polmard à consommer à toute heure de la journée.

Nous contacter :